(02) – AISNE :
( J O du 02/04/05 )

 

Pour tout renseignement veuillez prendre contact avec la délégation du Pas de Calais en cliquant ICI

 

Les Pupilles de la Nation réclament l'égalité

Une nombreuse assistance a participé
aux travaux de l'assemblée générale départementale.

L'Association Nationale des Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre ou du Devoir du département de l'Aisne (ANPNOGD O2) ont tenu leur assemblée générale ordinaire , vendredi, à Bucy-le-Long près de Soissons.
Le Soissonnais Marcel Legoff, vice-président national, a rassemblé une soixantaine d'adhérents et personnalités diverses.
Réunion nationale en juin.
Après avoir dressé le bilan des différentes actions menées en 2008, les Axonais ont réaffirmé leur conviction et ont dénoncé
«l'injustice qui est faite à tous les membres de l'ANPNOGD».
Ils réclament
« l'égalité pour tous les Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre ou du Devoir par une reconnaissance de toutes les autorités civiles et militaires ». Les membres de l'ANPNOGD se retrouveront à Soissons les 25 et 26 juin prochains à l'occasion de l'assemblée générale nationale de l'association qui compte plus 9000 adhérents dont 85 de l'Aisne.

Les pupilles de la Nation restent mobilisés

Marcel Legoff a déposé une gerbe
au pied du monument aux morts.


L'Association Nationale des Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre ou du Devoir du département de l'Aisne a tenu son assemblée générale ordinaire dans l'enceinte de la salle polyvalente de Bucy-le-Long. Présidée par Marcel Legoff, vice-président National, cette manifestation a rassemblé une soixantaine d'adhérents et personnalités diverses. En présence de Mireille Tiquet-Mercier, premier adjoint au maire de Soissons et de Jean-Pierre Battisacchi premier élu de la commune bucyquoise, les membres de l'ANPNOGD O2 ont débattu sur des sujets qui leur tiennent particulièrement à cœur : la reconnaissance d'égalité pour tous les Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre ou du Devoir de par une reconnaissance toutes les autorités civiles et militaires. Avant de clore les débats Marcel Legoff appela l'assistance à
« continuer à lutter pour crier haut et fort l'injustice qui est faite à tous les membres de l'ANPNOGD, et de rester mobilisés afin que la promesse écrite de l'engagement du Président de la République Nicolas Sarkozy soit respectée avant la fin de l'année prochaine ».