(03)  - ALLIER : (J O du 13/01//07)

Président :

Claude BRUN
9  rue des glycines  
03230  LUSIGNY 
06 78 28 77 57 
claude.brun47@orange.fr

Secrétaire :

Trésorier :

 

 

Assemblée générale 2014

Communiqué

Réunis en assemblée générale statutaire les adhérents de la délégation départementale de l’ASSOCIATION NATIONALE des PUPILLES de la NATION, des ORPHELINS de GUERRE ou du DEVOIR de l’Allier ont constaté que l’article n° 2 de notre République « l’Égalité » n’était toujours pas appliqué.

            Un espoir apparaît en aprenant que notre dossier serait présenté lors de la loi de finances en juin 2014 …..

            Le devoir de mémoire, objectif principal de notre association, les pupilles de la nation demandent l’application de l’Article L 488 du code des pensions, loi du 28 février 2012, instituant l’obligation aux communes, d’apposer les noms de tous les « Morts pour la France » sur les monuments, ou toute autre stèle, lorsque quelqu'un le demande.

            Notre délégation est actuellement en relation avec les services de la marie de Montluçon afin d’obtenir la publication du nom des victimes civiles du bombardement de cette ville le 19 juin 1940 où périrent 65 personnes qui ont toutes été reconnues « Mortes pour la France ».

            De même que pour cette ville, notre association s’attachera à identifier tous les cas où cette récente loi ne serait pas appliquée dans notre département.

Les images

 

Assemblée générale 2013

Notre délégation a un second Porte Drapeau
Il s’agit de Bernard Guichon, porte-drapeau secteur est du département Allier.

Pierre Picandet , porte-drapeau secteur ouest du département.


Assemblée générale 2012


De la déception à la colère, chez les Pupilles de  la Nation.

            La délégation départementale de l’Association Nationale des Pupilles de la Nation, des orphelins de Guerre ou du devoir de l’ALLIER, réunie le mardi 20 mars à Bellerive-sur-Allier a vu s’exprimer le ressentiment de ses membres à l’approche de cette fin de législature.

            En date du 28 mars 2007, sous le titre « ENSEMBLE TOUT DEVIENT POSSIBLE », Nicolas Sarkosi candidat à la Présidence nous adressait ce message : Je connais la souffrance des orphelins de guerre, ainsi que vos sentiments d’injustice dûs à un certain manque de lisibilité des mesures de réparation dont vous êtes victimes.

            C’est pourquoi, dans un souci de clarté et d’équité, je peux vous assurer que, si je suis élu président de la République  il sera mis un terme à l’empilement  des dispositifs et à l‘insécurité juridique, par un décret unique, abrogeant et complétant ceux de 2000 et 2004.

            En particulier ce décret instituera une mesure de réparation pour tous les orphelins de guerre qui n’auraient pas bénéficié des précédentes mesures.

            Le 25 mai 2007 lors de notre congrès national à Colmar le Président, élu, nous adressait ce message : j’ai demandé au gouvernement de lancer, dès que possible, les travaux permettant d’aboutir à la rédaction d’un décret unique qui remplacera et complètera ceux de 2000 et 2004, instituant une mesure de réparation pour tous les orphelins de guerre n’ayant pas bénéficié des précédentes mesures.

La nation devait cette mesure de reconnaissance à ceux des siens qui ont le plus intimement souffert des conséquences des conflits auxquels elle a dû faire face pour préserver sa liberté et son indépendance.

            À 34 jours de la fin de cette législature, les pupilles de la Nation font l’amère constatation qu’il n’est pas mis fin à la grave discrimination dont ils sont victimes et que le principe d’égalité de notre République n’est pas observé.

            Au vu des multiples pérégrinations financières de tous ordres et des injustices qu’ils constatent les pupilles de la Nation n’admettent pas l’argument finances qui leur est présenté et dont ils ne sont pas responsables.

            Est-ce que nos parents auront donné leur vie pour que de telles injustices continuent ?

            Quel avenir attend nos enfants et petits-enfants si cette situation perdure ?

            Sommes-nous condamnés à subir la loi vorace des puissances de l’argent qui n’ont ni morale ni patrie ?

            A l’initiative de nos instances nationales les candidats aux prochaines élections seront invités à se prononcer sur notre situation afin que nos adhérents puissent exercer leur devoir de citoyen en connaissance de cause.

 

 

                                                     AG 2011


Des pupilles de la Nations impatients !

L’assemblée générale statutaire de la délégation départementale de l’ASSOCIATION NATIONALE des PUPILLES de la NATION, des ORPHELINS de GUERRE ou du DEVOIR de l’Allier a eu lieu le 13 octobre en présence de Monsieur Georges Thin représentant du Conseil Général et de Monsieur René Confolens, président de la Délégation du Puy de Dôme, également vice-président national de notre Fédération.
Cette A.G., tenue à Saint-Pourçain sur Sioule à permis de constater la progression de nos adhérents, passant de 63 en 2008 à 83 à cette date, deux personnes nous ayant rejoint ce jour.
Les participants, très motivés et impatients ont pris connaissance des dernières informations concernant leur revendication qui est : l’«Egalité pour tous» suivant l’engagement du candidat Président de la République Nicolas Sarkozy dans sa lettre du 23 mai 2007, lettre affichée dans cette salle aujourd’hui.

Deux espoirs d’obtenir satisfaction se présentent :
D’abord après la dernière réunion de travail concluant les travaux de la commission Audouin, instituée par le Président de la Répubique une fois élu, réunion dont le résultat sera connu le 27 octobre prochain. -
Une autre possibilité d’obtenir réparation repose dans la réponse de la Cour Européenne des Droits de l’Homme à laquelle l’A.N.P.N.O.G.D.à eu recours afin de faire cesser cette grave discrimination dont sont victimes de nombreux pupilles de la Nation et orphelins de guerre suite aux décrets du 13 juillet 2000 et du 27 juillet 2004. Cette réponse devrait être donnée au cours du 1er trimestre 2010.
Les participants à cette A.G. ne pourront admettre qu’une solution ne soit trouvée, c’est pourquoi ils mettent tous leurs espoirs en la personne des parlementaires de tous bords, dans la période à venir.

A la suite de l’assemblée générale statutaire une assemblée générale extraordnaire s’est tenue pour approuver de nouveaux statuts, élaborés par notre direction nationale. Ceci en vue d’améliorer notre fonctionnement et en particulier d’accomplir le travail de mémoire, autre objectif de l’association, sur le plan officiel.

Cette assemblée s’est prolongée par un repas très convivial à l’hôtel-restaurant "le Chêne Vert" qui nous hébergeait. Ceci a permis aux participants de mieux se connaître et d’évoquer les douloureuses périodes de leur enfance qu’ils ont traversées, très jeunes pour la plupart, ou dont ils ont pris connaissance après leur naissance pour certains !

 

Assemblée générale statutaire de la délégation départementale de l’ASSOCIATION NATIONALE des PUPILLES de la NATION, des ORPHELINS de GUERRE ou du DEVOIR de l’Allier
le 27 avril

Des pupilles de la Nation impatients et Inquiets !

 
L’assemblée générale statutaire de la délégation départementale de l’ASSOCIATION NATIONALE des PUPILLES de la NATION, des ORPHELINS de GUERRE ou du DEVOIR de l’Allier s’est tenue le 27 avril 2010 en présence de Monsieur Emmanuel Dufour, directeur de l’O.N.A.C. 03 (Office National des Anciens Combattants et Victimes de l’Allier) et d’une bonne participation d’adhérents venus des différents points du département.
Cette année encore notre association a vu la progression de ses adhérents qui approche la centaine.
Cette assemblée s’est déroulée en application des nouveaux statuts nationaux auxquels d’ailleurs notre délégation a apporté son concours lors de leur élaboration.
Les participants ont eu la surprise de découvrir le drapeau à l’effigie de l’A.N.P.N.O.G. 03, tout récemment acquis, présenté pour la première fois le 25 avril à Montluçon, lors de la cérémonie pour le 65ème anniversaire des victimes de la déportation. Naturellement ce drapeau est destiné à être présenté lors des différentes commémorations qui auront lieu au niveau du département, puisqu‘à ce jour deux porte-drapeaux sont déjà volontaires.
Nous serons à nouveau présents aux cérémonies du 8 mai, à Montluçon avec le drapeau, et nous invitons tous nos adhérents du département à honorer la collecte du Bleuet de France qui se déroulera du 2 au 9 mai prochains.
Les adhérents ont aussi eu la surprise – désagréable – d’apprendre que le recours devant la C.E.H.D.H. (cour européenne des droits de l’homme), déposé l’an dernier n’avait pas été accepté. La raison invoquée est que la France (pays à l’origine de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen !…) est un des 17 états membres, parmi les 47 constituant l’Europe, qui n’a pas signé l’article 12 de la convention européenne des droits de l’homme : cet article prévoit une interdiction générale de toute discrimination.
Dans son récent courrier du 27 avril, notre Président national, Me Lefèbvre, s’adresse à la nouvelle Présidente de la HALDE, Madame Jeannette Bougrab, en lui demandant d’intervenir, avant la prise de décision du décret qui nous concerne, dont la sortie est proche. Décret destiné à mettre fin à l’inadmissible discrimination dont sont victimes environ 120.000 pupilles de la Nation et orphelins de guerre. Parallèlement, débute au niveau national, un envoi de cartes postales à l’adresse de Monsieur le Président de la République, lui demandant que soient suivies d’effet les multiples promesses qu’il nous a faites depuis son message du 28 mars 2007 :
ENSEMBLE TOUT DEVIENT POSSIBLE.